Respect de la biodiversité marine : pourquoi pêcher au rythme des saisons ?

août 19, 2014 Aucun Commentaire »

Pêche à la carpe en rivière, pêche au coup en étang ou pêche à la mouche… quel que soit son type, la pratique de la pêche interagit avec la ressource et les milieux aquatiques. Pratiquer la pêche au rythme des saisons permet par conséquent de respecter la biodiversité marine et de garantir la pérennité des ressources aquatiques. Découvrez dans cet article quelques conseils et un aperçu des poissons que vous pouvez pêcher en fonction des saisons.

Source : Getty Images

La pêche au printemps

Le printemps se caractérise par une reprise de l’activité aquatique. Les températures se réchauffent et la nourriture naturelle réapparait. Cette saison est propice à la pêche de divers poissons, tels que : le bar, la truite, du gardon ou encore de la carpe.

Zoom sur la pêche de la carpe :

Encore engourdie par son inactivité hivernale, la carpe se déplace peu au début du printemps. Le pêcheur devra aller la chercher dans les eaux des lacs ou des étangs peu profondes, dans un poste à l’abri du vent. En ce qui concerne l’amorçage, le pêcheur peut utiliser quelques bouillettes solubles riches et nutritives.

Voir la sélection carpe de Pacific Pêche.

 

La pêche en été

Les carnassiers demeurent actifs en été dans les rivières. La pêche du silure, du sandre ou encore du brochet peut alors être pratiquée, à condition de prendre en considération quelques éléments.

Conseils pour la pêche des carnassiers en été :

Les carnassiers limitent leurs activités alimentaires au cours de la journée. Par conséquent, le pêcheur devra pratiquer la pêche très tôt le matin ou tard le soir.

 

La pêche en automne

La pêche en automne est propice à bien des espèces ! Le débit de l’eau a augmenté, les premières crues apparaissent, la pêche est productive car les poissons accumulent les réserves avant l’hiver.

Quels postes à exploiter en automne :

En automne, certains postes sont à exploiter en priorité :

  • Les écluses : présence d’abris attirant de nombreux poissons blancs
  • Les hauts fonds : zone de chasse pour les sandres lors de leur remontée automnale

La pêche en hiver

Si la plupart des poissons se rassemblent sur les frayères plus au large en hiver, d’autres comme le cabillaud ou le merlan se rapprochent des côtes et deviennent ainsi propices à la pêche.

Conseils pour pêcher le merlan :

Deux techniques s’offrent au pêcheur :

En ce qui concerne les appâts, le pêcheur pourra privilégier les languettes de maquereau, le calamar, la seiche ou encore l’arénicole pour attirer le merlan.

Laisser une réponse

*