De l’ampoule à incandescence à l’ampoule à basse consommation

Ampoule basse consommation, l’heure est à l’écologie

février 25, 2015 Aucun Commentaire »

En ces temps d’économie d’énergie, chacun se doit de surveiller sa consommation personnelle tant pour des considérations environnementales qu’économiques. Pour ces raisons, les modèles à incandescence vont donc laisser place à un monopole des ampoules à basse consommation.

Un passage de relais obligatoire

Une ampoule écomique

L’ampoule basse consommation

Chaque époque a ses changements et les vecteurs d’énergie ne dérogent pas à la règle. Après une utilisation extrêmement longue dans le temps des ampoules à incandescence, les études ont montré que ces dernières consommaient une énergie massive qu’il fallait diminuer pour le bien des structures publiques et privées.

En effet, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, plus d’info ici : http://www.ademe.fr/) démontre que sur les 4000 kWh consommés annuellement par une famille moyenne, 15% de ce résultat dépendaient de l’éclairage. Le calcul est simple et montre qu’une solution moderne et économique se devait de faire son apparition avant le retrait des modèles à incandescence.

 

Les ampoules basse consommation (appelées aussi ampoules à économie d’énergie) vont se charger de faire baisser drastiquement ces dépenses d’énergie, ainsi que les montants parfois astronomiques des factures d’électricité. Les tests le prouvent : ces nouvelles ampoules consomment 5 x moins d’énergie que leurs prédécesseurs et durent en moyenne 8 x plus longtemps, un grand pas vers l’écologie et l’environnement.

Le décryptage des ampoules basse consommation

L’ampoule à économie d’énergie

Les lampes fluo-compactes ont donc remplacé progressivement les lampes à incandescence sur le marché des ampoules. En plus de ce modèle basse consommation, on trouve également de plus en plus de lampes à LED qui commencent à se démocratiser sur le marché de l’éclairage domestique.

Bientôt leader incontesté sur ce marché, mieux vaut savoir lire et analyser les différents paramètres inscrits sur l’emballage de l’ampoule avant achat. Le plus important restant l’efficacité énergétique.

Comme pour les diagnostics de performance énergétique inhérents aux habitations, les ampoules ont, elles aussi, droit à une notation sur un barème allant de A à G, A représentant la plus faible consommation énergétique.

Ce facteur sera déterminant pour votre choix de luminaires design, ainsi que votre choix d’ampoules. Ce qui aura une incidence autant écologique que financière. La durée de vie inscrite sur l’emballage de l’ampoule est aussi prépondérante car, pour une ancienne ampoule à incandescence dont l’espérance était évaluée à 1000 heures de fonctionnement, les nouvelles ampoules à économie d’énergie, qui équipent autant les luminaires extérieurs qu’ intérieurs,  survivront plus de 15.000 heures.

Il faut aussi savoir que l’échelle de valeur en efficacité lumineuse de ces ampoules « nouvelle génération » se calcule en lumens par watt. Le degré le plus haut de cette échelle indiquera une forte luminosité pour une faible consommation électrique. Malgré un prix plus élevé que pour les anciens modèles, le calcul sur le long terme est rapidement fait, avec des économies réalisées et un meilleur confort énergétique.

Laisser une réponse

*