5 conseils pour voyager eco-responsable à travers le monde

novembre 19, 2015 Aucun Commentaire »

Prendre l’avion pour voyager à travers le monde tout en ayant une démarche éco-responsable ? Oui c’est possible ! Nos conseils pour y parvenir et  ainsi allier plaisir du voyage et sens de l’éthique.

5 conseils pour voyager eco-responsable à travers le monde

1. vol en avion : pensez à verser une taxe carbone

Pour compenser les émissions de carbone émises lors de votre vol en avion, pourquoi ne pas soutenir un programme de réduction des gaz à effet de serre ? Que vous preniez un vol Paris Istanbul ou des billets pour aller à New York, la compensation carbone peut être une solution pour voyager à travers le monde en avion, tout en étant éco-responsable.

Pour compenser un vol vers Tunis par exemple, il vous suffit d’aller sur un site spécialisé et d’évaluer la quantité de gaz à effet de serre émise dans le cadre de ce déplacement. A partir de là, il vous revient de financer le projet de votre choix pour faire diminuer  de la même quantité les  émissions de GES que votre voyage va émettre.

Cet acte volontaire permet de concilier l’achat de billets d’avion vers Istanbul ou partout ailleurs dans le monde, avec une démarche eco-responsable.
 
Plus d’informations ici : http://www.cybelle-planete.org/

2. Les hôtels avec piscine

Il est préférable d’éviter ce type d’établissement quand on voyage dans un  pays qui manque d’eau. Une question de bon sens, mais qu’il est bon de rappeler.

3. Les transports en commun locaux

On oublie la voiture de location climatisée qui consomme du carburant plus que de raison et on privilégie les transports en commun locaux.

On privilégie les transports en commun locaux.

4. Bien choisir les opérateurs locaux

Vous avez envie de faire une promenade à dos d’éléphant ? D’aller voir des baleines dans leur milieu naturel ? Pour réaliser vos rêves, faites appel aux services des associations spécialisées qui participent à travers leurs actions :
-  à protéger l’environnement
- à préserver les espèces animales
- à garantir un niveau de vie décent pour les personnes qui travaillent avec elles.

5. On garde ses bonnes habitudes

Ce n’est pas parce qu’on est à l’étranger en voyage, qu’on doit en oublier ses bonnes habitudes. On ne jette rien par terre, on essaye d’avoir des produits recyclables pour le voyage, on privilégie les produits locaux bio pour le pique-nique, etc.

Dans les parcs naturels, on évite bien entendu de toucher les animaux sauvages et de leur donner à manger, de ramasser ou de ramener la flore locale, etc.

Et pour tous ceux qui le souhaitent, de nombreuses associations proposent des missions d’écovolontariat.  Ces programmes écologiques sont un mode de voyage participatif et solidaire. Ils permettent d’apporter une aide concrète à la préservation de la biodiversité (plus d’informations ici : http://www.tourismesolidaire.org/).

Laisser une réponse

*